Scintigraphie Myocardique à Nîmes

Présentation de la Scintigraphie Myocardique

C’est un examen d’imagerie médicale permettant de rechercher une pathologie cardiaque, le plus souvent causée par une atteinte des artères coronaires (artères irrigant le cœur).

Pour cela, on réalise une injection intraveineuse d’un radiotraceur (médicament très faiblement radioactif) : le MIBI (ou Myoview) marqué au Technétium 99m qui se fixe sur le myocarde c’est-à-dire les parois du cœur. Si le produit se fixe de manière diminuée sur une ou plusieurs parois myocardiques, il y a vraisemblablement une anomalie des artères coronaires.

 

Cet examen nécessite de réaliser 2 séries d’images scintigraphiques :

  • D’abord au repos

  • Ensuite après réalisation d’un test d’effort par un cardiologue.

Le rayonnement émis par le radiopharmaceutique fixé sur votre myocarde est détecté par une gamma caméra qui permet de réaliser des images de votre cœur. 

 

Préparer votre examen de Scintigraphie Myocardique 

  • Durée de l’examen : Prévoir 4 heures de présence dans le service.

  • Nutrition :

    • Cet examen ne nécessite pas d'être à jeun.

    • Aliments ne devant pas être consommés depuis la veille au soir : café, thé, chocolat, décaféiné, chicorée, Sodas type Cola, Energy-Drink ... à base de caféine

  • Traitement habituel : prendre vos médicaments normalement. Les traitements béta-bloquants peuvent être stoppés 24 à 48 h avant l’examen par votre cardiologue et repris après la réalisation de ce dernier. Merci de vous rapprocher du cardiologue ayant prescrit l’examen en cas de doute sur l’arrêt ou non de certains médicaments.

  • Contre-indication :  Grossesse. Pour les femmes sans moyen de contraception, merci d’appeler le secrétariat afin que nous vous prescrivions un test de grossesse ou réalisions l’examen à une période du cycle menstruel compatible.

  • Apporter le jour de l'examen

​​

  • Votre ordonnance du traitement en cours

  • Votre carte vitale à jour

  • Une pièce d’identité 

  • Une grande bouteille d'eau

  • Une tenue adaptée pour réaliser l’épreuve d’effort sur le vélo de salle (si demandée)

 

Déroulement de l'examen

1-Injection intraveineuse du radiopharmaceutique par le radio-manipulateur.    

 

Prise en charge par un radio-manipulateur avec mise en place d’un cathéter dans une veine de l’avant-bras puis 1ère injection du radiopharmaceutique.

Il s’agit d’un traceur de perfusion appelé Myoview, marqué au Technétium, donc légèrement radioactif.

Ceci est indolore et sans risque. Il n’y a aucun effet secondaire. 

 

2- La scintigraphie de repos

 

Réalisée 20 mn après l’injection du traceur.

 

Après la mise en place de 4 électrodes ECG, vous êtes allongé torse nu sur la table d’examen.

L’appareil qui prend les clichés s’appelle une gamma caméra et se rapproche près de vous mais ne peut en aucun cas vous toucher.

Il ne faut pas bouger ni parler pendant l’examen. La réalisation des images dure 12 minutes environ.

 

3-Temps d'attente : 1 à 2 heures 

Vous devez rester en salle d’attente (côté zone d’examen). 

 

Il est demandé de boire environ 2 à 3 verres d’eau et d’aller uriner aux toilettes situées en zone d’examen dès que le besoin s’en fait sentir. 

4- Test de stress avec le cardiologue

Différents tests de stress peuvent être réalisés. Le cardiologue juge du test le plus adapté à votre cas :

 

  • Epreuve d’effort sur un vélo de salle. Elle est réalisée après mise en place d’électrodes sur la poitrine.

  • Injection de Persantine : c'est un médicament qui dilate les artères coronaires de manière transitoire et permet de "simuler " un effort lorsque cela n'est pas possible pour le patient. Des effets secondaires (nausée, céphalée) peuvent survenir mais sont toujours transitoires.

  • Injection de Dobutamine : il s'agit d'un médicament permettant d'augmenter la fréquence cardiaque, utilisé lorsque la réalisation d'un effort est impossible.

A la fin de cette épreuve de stress, le radio-manipulateur vous injectera le même radiotraceur que lors de la 1ère injection.

5- La scintigraphie d'effort

Réalisée 20 minutes à une heure après le test de stress en reprenant le même principe que la scintigraphie de repos. Retrait du cathéter. La réalisation des images dure environ 8 minutes.

 
Résultats

Les résultats de votre examen : 

Après vérification par le médecin de la qualité des images scintigraphiques réalisées, vous pourrez :

  • Soit attendre que le secrétariat tape votre compte-rendu et repartir avec le compte-rendu et les images de votre examen (30 à 45 mn).

  • Soit demander au secrétariat vos codes confidentiels afin de récupérer votre compte-rendu sur notre site internet qui sera disponible au plus tard  le lendemain matin. Les résultats vous seront envoyés par courrier à votre domicile le lendemain.

  • Le résultat de votre examen sera également faxé le jour même à votre cardiologue.

 

Vous devrez ensuite consulter le médecin qui a demandé la scintigraphie afin qu’il vous explique les résultats et éventuellement vous prescrive ou modifie votre traitement.

Les tarifs de cet examen : 

L’examen est pris intégralement en charge par votre caisse d’assurance maladie. 

Si vous n’avez pas déclaré de médecin traitant, vous devrez régler 20€ le jour de votre examen.

Si vous n’êtes pas prise en charge à 100% pour une pathologie cardiaque, vous devrez régler 76.80€  correspondant au test d’effort réalisé avec le cardiologue.

 
Questions fréquentes
  • Y a-t-il des allergies ? NON

 

  • Dois-je être à jeun pour l’examen ? NON  je peux manger un repas léger avant.

  • L’insuffisance rénale est-elle une contre-indication ? NON

 

  • L’examen est-il douloureux ? NON

  • Je ne peux pas faire de vélo pour l’épreuve d’effort, est ce un problème ? NON, le cardiologue vous injectera un médicament simulant un effort permettant de réaliser la scintigraphie: il s'agit de la Persantine ou de la Dobutamine. 

 

  • Je suis claustrophobe, suis-je enfermé dans l’appareil ? NON. Cela n’a rien à voir avec une IRM. Même si l’appareil est proche de vous, l’examen est bien toléré par les personnes claustrophobes.

 

  • Y a-t-il des précautions à prendre dues à la radioactivité une fois l’examen terminé ? NON